Retrouvez les témoignages d'anciens/nes de la Junior Entreprise !

Président.e, intervenant.e ou encore chargé.e de projet, ils ont tous occupé des postes différents au sein de la JE. Désormais insérés dans le monde professionnel à des postes variés, leurs témoignages représentent une source d’expérience et de conseils pour les membres futurs et actuels de la Junior Entreprise. Sciences Po Rennes Junior Conseil a été pour eux une belle expérience humaine ainsi qu’une source d’enrichissement tant sur le plan personnel que professionnel. À travers cette série de portraits, nous souhaitons également transmettre ce goût pour la professionnalisation et l’investissement personnel dans des activités qui sortent du cadre universitaire.

 

 Caroline WABLE

 

Diplômée de Sciences Po Rennes en 2021, Caroline Wable était chargée du développement commercial au sein de la JE. Elle est désormais chargée de production dans une agence de management de musiciens classiques.

 

Qui êtes-vous ? 

 

Je m’appelle Caroline Wable, et je suis diplômée de Sciences Po Rennes depuis juillet 2021, du Master « Management des Risques et de la Qualité ».

 

Quel était votre poste au sein de la Junior Entreprise ? et que fais-vous maintenant ?

 

J’étais responsable développement commercial au sein de la Junior-Entreprise pendant ma 4e année. Aujourd’hui je suis chargée de production dans une agence de management de musiciens classiques et je me forme pour devenir agent d’artistes.

 

Qu’est-ce que vous aimiez dans votre poste ?

 

Le côté relationnel, avant tout : pour moi ça a toujours été important que ma vie professionnelle se fasse avec des gens et pas avec des ordinateurs. En tant que responsable développement commercial j’étais au contact des prospects, des clients, des chargés de projets… c’était beaucoup d’humain, et l’équipe était dynamique, donc c’était très motivant ! J’adorais venir à la JE tôt le matin pour retrouver les gens avec qui j’y travaillais, ce n’était pas une corvée, au contraire ! Il y avait une bonne ambiance et je m’y sentais plus utile qu’en cours ou en TD.

 

Au contraire qu’est-ce que vous n’aimiez pas ?

 

C’était difficile parce que je n’avais pas d’expérience et donc je ne savais pas trop comment m’y prendre… mais je sais que depuis, la JE a beaucoup amélioré ses passations et aujourd’hui, en prenant un poste, on est loin d’être livrés à nous-mêmes ! A l’époque il m’a manqué davantage d’accompagnement et de formation.

La difficulté c’était aussi que faire de la prospection commerciale, c’est s’exposer à beaucoup beaucoup de refus. Ça forge une certaine persistence mais ce n’est pas fait pour tous les caractères.

 

A votre avis, quels sont les points forts de Sciences Po Rennes Junior Conseil ?

 

Je dirai que son atout principal est l’orientation « politiques publiques » de la JE, qui est un vrai différenciant et qui correspond aux compétences et aux motivations réelles des étudiants de l’IEP. C’est d’une part formateur et intéressant pour les étudiants mais également une belle opportunité pour les acteurs publics de réaliser leurs projets !

 

Selon vous, qu’est-ce que l’expérience Junior Entreprise vous a apporté ?

 

Déjà une super aisance dans le monde professionnel, notamment l’élimination de la fameuse « angoisse du téléphone » : après avoir fait de la prospection je n’ai plus jamais stressé à l’idée de devoir passer des coups de fil ! A l’arrivée dans le monde du travail j’avais moins le « syndrome de l’imposteur » ! Et ça m’a donné une bonne organisation dans mon travail qui me sert énormément dans mon métier actuel !

 

Avez-vous eu l’occasion de valoriser votre expérience lors d’entretiens par exemple ?

 

Très clairement, je n’aurai jamais eu mes premiers postes (alternances et premier CDI) sans la JE. Les recruteurs m’ont tous dit que ça faisait la différence. C’est même encore plus valorisé qu’un stage !

 

Enfin, est-ce que votre expérience au sein de la JE vous a aidé à vous orienter professionnellement après Sciences Po ?

 

Oui et non… j’ai eu une entrée sur le marché du travail un peu chaotique. D’abord j’ai travaillé pour un gros groupe de technologies pour lequel je réalisais des études, donc plutôt dans la continuité de la JE. J’ai même failli rejoindre un cabinet de consulting spécialisé dans l’industrie spatiale. Au final je me suis rendue compte que ce milieu ne m’épanouissait pas et j’ai tout plaqué pour aller travailler dans la musique classique. Donc la JE, c’est très éloigné de ce que je fais aujourd’hui ! Mais quand je regarde mes camarades de promo, je me rends compte que beaucoup rejoignent des cabinets de conseil, d’études, ou bien occupent des fonctions de conseil interne dans des entreprises… donc la JE peut être bien utile pour s’orienter après sciences po parce que pour 80% des diplômés, on risque de vous proposer un poste de consultant à un moment ou un autre !